Trafic d’espèces protégées/Décision de Justice : le trafiquant international vietnamien Tran Van Tu et ses complices condamnés.

Le Tribunal de première instance (TPI) d’Abidjan Plateau (Côte d’Ivoire) a rendu son verdict vendredi 31 mai 2019, concernant les réseaux criminels des vietnamiens Tran Van Tu et Phung Tan Hung démantelés en janvier de l’année 2018 à Abidjan. Le Sieur Tran Van Tu et ses autres complices ont écopé de la peine maximale prévue par la loi faunique ivoirienne numéro 65-255 du 04 aout 1965 relative à la protection de la faune et à l’exercice de la chasse. Une décision obtenue grâce au soutien des autorités ivoiriennes et de l’ONG EAGLE-Côte d’Ivoire, structure spécialisée dans la lutte contre le trafic international d’espèces sauvages protégées et qui aide les autorités à freiner le commerce illégal d’espèces protégées dans le pays.

Le tribunal d’Abidjan a délibéré en condamnant les indélicats criminels à la peine maximale à la suite du réquisitoire de la procureure qui avait requis au cours de l’audience cette peine et assortie d’amendes contre chacun des prévenus. Le réseau criminel composé de trois trafiquants asiatiques que sont Tran Van Tu, trafiquant international vietnamien à la tête du réseau criminel, Phung Tan Hung, le français d’origine chinoise Zhang Fan Paul et du guinéen Koné Kabiné, du burkinabé Ouédraogo Moussa, de l’ivoirien Vanié Bi Magloire Luc. Tous ont été jugés et reconnus coupables pour infraction à la législation relative à la protection de la faune et à l’exercice de la chasse, complicité de ladite infraction. Ils écopent que de 12 mois de prison ferme qui est la peine maximum et assortie de 300.000fcfa d’amende chacun comme prévue par les textes régissant la faune en ses articles 32 et 33. Tran Van Tu et Zhang Fan Paul ont aussi été entendu pour d’autres faits mis à leur charge, notamment la détention illégale d’armes à feu de la 6 et 7èmes catégories découvertes chez eux lors de leur arrestation si bien qu’un caractère criminel a été reconnu par le tribunal à l’encontre du réseau.

le Sieur Tran Van Tu lors de son arresation le 18 janvier 2018


Une vue de l’ivoire saisi chez Koné Kabiné

Pour rappel, les prévenus condamnés avaient été mis aux arrêts lors d’une opération gigantesque dénommée « Stop à l’ivoire » lancée successivement les 18, 19, 20, et 21 janvier et 21 mars 2018 par les autorités ivoiriennes avec l’assistance technique de EAGLE-Côte d’Ivoire et du grand réseau EAGLE international. 469,15 kg d’ivoire, et 578 kg d’écailles de pangolins avaient l’objet de saisie représentant des parties d’espèces intégralement protégée par la loi faunique ivoirienne précitée. Incarcérés depuis ces dates à la MACA (Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan), l’affaire Tran van Tu, l’un des réseaux du crime faunique le plus sophistiqué jamais démantelé dans le pays vient de connaitre ainsi son épilogue avec ces condamnations.

Laisser un commentaire